Saint-Trojan-les-Bains - N°118 - Septembre/Octobre 2012

L’espace Quentin et Nathan inauguré

 

15 août 2011 - 15 août 2012. Entre ces deux dates, douze mois de chagrin et d’interrogations pour la famille Delaurent dont les jumeaux Nathan et Quentin ont été tués lors d’un tragique accident de la circulation intervenu à Dolus (JdP n° 117 et 114). Alors que l’enquête se poursuit pour déterminer les responsabilités des deux personnes mises en examen dans ce drame de la circulation, la commune de Saint-Trojan a décidé de rendre un bel hommage aux jeunes garçons. Le site du skate park a ainsi été inauguré en présence de Sandrine et Jean-Marc Delaurent, leurs parents, mais aussi Laura et Benjamin, leur sœur et frère. La famille et de nombreux amis étaient aussi présents pour rendre compte de l’attachement à ces deux garçons partis trop vite. Une plaque avec la photo des deux garçons a donc été posée sur le site baptisé Espace Quentin et Nathan. «Les copines et copains de Nathan et Quentin, précise Jean-Marc Delaurent, ont eu l’idée de ce baptême. Mes fils fréquentaient cet endroit avec leurs amis. Cela m’a immédiatement tenu à cœur et nous en avons parlé avec le maire.» Les élus ne souhaitaient pas faire de cet endroit un lieu de pèlerinage, un lieu de recueillement mais force est de constater que depuis le départ des jumeaux, cela est resté avant tout un lieu de jeux où les jeunes viennent pour jouer et se souvenir de leurs camarades. Lors du conseil municipal du 17 juillet dernier, les élus ont voté pour, à l’unanimité. «C’est un très bel hommage, reprend Jean-Marc Delaurent. Lorsque le maire m’a fait part de cette nouvelle nous étions très émus. Nous venions de prendre connaissance du rapport de l’accident et d’une partie de l’enquête et nous étions perdus. Au vu des conclusions nous avions l’impression que tout le monde était contre nous. Cette nouvelle nous a fait un peu de bien et chaud au cœur.» Après l’inauguration, la famille s’est déplacée sur le lieu de l’accident, sécurisé pour l’occasion par la gendarmerie. «Avec mon épouse, nous hésitions à aller sur place, ne voulant pas devenir une «attraction» pour les voyeurs. Mais cela tenait à cœur à nos enfants. La gendarmerie a tout organisé pour faire de ce moment un temps de recueillement.»

Le soir même, avant de tirer le feu d’artifice sur le port de La Cotinière, les organisateurs ont demandé une minute de silence à la mémoire de Quentin et de Nathan. L’année dernière, c’est en revenant de cette manifestation que les deux frères avaient trouvé la mort.

 
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous