Ile d'Oléron - N°93 - Juillet/Août 2008

Les ânes de Nicolas

Installé à Saint-Georges-d'Oléron en tant qu'éleveur d'ânes, Nicolas Séguier propose, tout l'été, des promenades en attelage et à dos d'âne à la citadelle du Château.

 

ildo93-6c.jpgNicolas Séguier est un passionné d’ânes et pourtant si vous lui aviez dit, il y a plusieurs années, qu’il serait aujourd’hui éleveur d’ânes sur Oléron, il vous aurait certainement ri au nez. Ce Normand d’origine est tombé sous le charme de l'île lors de vacances. Son dada, c’était plutôt le cheval. L’âne, cet animal cabochard, très peu pour lui.

Nicolas Séguier, en effet, était cavalier. «Mais j’ai fini par faire une overdose des concours et de l’aspect soi-disant noble du cheval.» Il lâche alors les compétitions et se tourne vers la randonnée et l’attelage. «Je cherchais bien évidemment un travail dans le milieu de l’équitation et finalement je suis arrivé à l’asinerie de Dompierre en tant que responsable de la pédagogie et du tourisme. L’âne je ne connaissais pas mais on s’y fait très bien à partir du moment où on a à l’esprit que l’on ne fera pas la même chose qu’avec un cheval.» Après quatre années à l’asinerie, Nicolas décide de se lancer dans l’élevage d’âne sur Oléron. «J’ai toujours eu envie de vivre sur l'île et élever une race conservatrice cela allait dans la continuité de mes études puisque je suis titulaire d'un BTS en gestion et protection de la nature.» Installé en tant que jeune agriculteur depuis avril dernier à Saint-Georges-d’Oléron, Nicolas Séguier possède actuellement cinq baudets du Poitou et sept ânes gris. Si l’élevage, la reproduction et donc la vente font partie de son quotidien, il a mis à profit son passage à l’asinerie de Dompierre pour proposer d'autres activités. Ne soyez donc pas surpris si, en visitant la citadelle du Château, vous découvrez, au détour de la porte des Pêcheurs, Quid, Quester ou bien encore Kikine, Iris ou Pakita en train de brouter paisiblement. Pas d’affolement non plus si vous croisez un attelage avec deux baudets du Poitou au milieu du chemin des remparts. Outre ces promenades à dos d’âne ou en attelage au Château, Nicolas Séguier sera aussi présent dans les campings pour des animations et dans certaines fêtes de villages. «Tout au long de l’année, je propose différents types d’animations notamment dans les écoles.» La première animation ponctuelle consiste à faire découvrir l’animal aux enfants avec une partie pansage et ensuite une ildo93-6a.jpgdécouverte de ce qu’il est possible de faire avec cet âne réputé si têtu. «L’objectif de cette activité n’est pas que les enfants montent sur l’animal mais qu'ils apprennent à le découvrir. Ma seconde activité en milieu scolaire est un suivi pédagogique sur plusieurs séances.» Cela commence en classe pour présenter le projet, suivi de rencontres avec les animaux pour finir par une randonné à la journée à dos d’âne ou en attelage. Ce suivi pédagogique donne lieu à un compte rendu écrit par les enfants.

«J’interviens également dans les centres de loisirs mais la vocation est plus ludique que pédagogique. J’organise des jeux et les participants montent sur l’animal.»

Nicolas Séguier compte aussi développer l’attelage agricole pour les maraîchers désireux de labourer avec des ânes. «Mon objectif n’est pas de produire moi-même mais de vendre des ânes préparés au labour ou alors de vendre des prestations.»

 

Les ânes d’Oléron. Renseignements et réservations de promenade au 06 81 60 29 83

Commentaires des internautes
Marie lou - le 24/05/2009 à 16:31
lors d une visite de l ile cet été, j ai trouvé votre activité super, et passionnée des anes, je voudrai etudier ce projet avec vous;je vous en avait d ailleurs fait part; pourriez vous me transmettre des infos.
Juliette =D - le 26/06/2009 à 15:57
L'été dernier je me suis totalement éclatée avec les BOURRIQUOTS ?
Vivement cet été.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 



Boutique
18.15 € L'île d'Oléron vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous