Sommaire du journal N°172 - Septembre/Octobre 2021

La saison touristique n’est pas terminée. Pour tirer un bilan définitif, il faudra attendre la fin septembre, le mois préféré du troisième âge. Mais d’ores et déjà le bilan de l’été, depuis le 21 juin, est positif. Le meilleur indicateur touristique en Charente-Maritime est celui des chiffres du péage du pont de l’île de Ré : « 9% de recettes en plus par rapport à l’an dernier en juillet et 3% en août », selon Stéphane Villain, président de Charentes Tourisme. Certes il n’y a pas de péage sur le pont d’Oléron – au grand dam de la majorité des élus de la Communauté de communes – mais l’afflux de « baignassous », sans doute similaire à celui de l’île de Ré, a engendré des bouchons mémorables à l’entrée et à la sortie du pont en juillet et en août.

Bref, « une saison plutôt satisfaisante » selon Lionel Pacaud, directeur de l’office de tourisme Marennes-Oléron, qui explique chez notre confrère Sud-Ouest : « Oléron bénéficie de grands espaces naturels, des plages où les gens ne sont pas trop collés. Dans une période comme celle-ci, je pense que c’est un grand atout. »

 

Les opposants aux filières ostréicoles dans l’anse de la Malconche ne désarment pas malgré le désaveu que leur a infligé le Conseil d’État. Ils ont organisé une réunion le 15 août sur la plage et ils veulent renégocier avec les ostréiculteurs qui ne semblent pas disposés, après 10 ans de conflit, à les rencontrer. 

 

Ile d'Oléron

Château-d'Oléron

Saint-Trojan-les-Bains

Grand-Village

Dolus-d'Oléron

Saint-Pierre-d'Oléron

Saint-Georges-d'Oléron

La Brée-les-Bains

Saint-Denis-d'Oléron

Nature

Histoire

Livres

Petites annonces

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous