Dernière minute - N°133 - Mars/Avril 2015

Zadistes : l’expulsion ordonnée

Le juge des référés du tribunal administratif de Poitiers vient d’ordonner l’expulsion des zadistes qui occupaient illégalement le site de la Maison heureuse à Boyardville depuis le 9 avril dernier. Tout en ayant précisé que les parcelles occupées appartenaient bien à la commune, le juge des référés a estimé que «compte tenu de la nécessité de prévenir tout risque d’atteinte à la sécurité des personnes, en raison des dangers que représente un immeuble vétuste et en état de délabrement, la mesure d’expulsion est justifiée». 

Il enjoint donc les occupants «sans droit ni titre» à libérer sans délai les lieux à défaut de quoi «il pourra être fait appel au concours de la force publique».

Commentaires des internautes
rodde - le 22/04/2015 à 08:13
Décision désolante. Le juge ordonne l'expulsion parce que c'est dangereux et non parce qu'il s'agit de l'occupation du bien d'autrui.
Si demain ces gens s'installent chez le juge que pourra-il dire?
Bernard - le 22/04/2015 à 15:34
Et si on commençait par appliquer la loi, tout simplement ???
coucou - le 22/04/2015 à 18:45
qu'ils ne peuvent occuper le bien d'autrui
c'est évident, non !
sinon, invitez-les à venir habiter chez vous
donc le problème sera résolu
Tom - le 24/04/2015 à 17:46
Donc, décision d'expulsion pour "protéger" les occupants qui veulent protéger l'île d'être occupée en partie par une usine à "fruits de mer", qui elle n'est pas dangereuse pour l'environnement !
Cherchez l'erreur !
Soutien aux zadistes de Boyarville.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 

Boutique
7.90 € L'île d'Aix vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous