Saint-Pierre-d'Oléron - N°139 - Mars/Avril 2016

Port de La Cotinière / Brèves

Le port de La Cotinière a signé un nouveau record en 2015 avec un chiffre d’affaires qualifié d’historique. En effet, l’année dernière, le chiffre d’affaires a été de 29,5 millions d’euros soit une augmentation de 12,1% par rapport à 2014. Le poids des produits débarqués a été de 5 521 tonnes.


Travaux de voirie

La municipalité va aménager l’avenue des Pins à La Cotinière. Ce chantier estimé à 209 830 € doit permettre de sécuriser les cheminements piétons, de créer un aménagement simple et fonctionnel, de continuer la voie cyclable et enfin de prendre en compte le problème de l’écoulement des eaux pluviales. La commune va solliciter une aide financière au titre de la réserve parlementaire auprès du sénateur Daniel Laurent, mais aussi auprès de la communauté de communes de l’île d’Oléron dans le cadre du fonds de concours de voirie, à hauteur de 30%.

De plus, une réflexion a été menée en vue de trouver des solutions face au problème récurrent des excès de vitesse aux abords du carrefour entre la RD 274, la rue de la Miette et la rue des Ecluses, à La Cotinière. L’objectif de l’opération est de sécuriser les accès entre la RD274 et les voies communales, ainsi que de réduire la vitesse aux abords du carrefour et notamment de l’école.

Il est convenu de modifier ce carrefour et de créer un carrefour plateau. Ce chantier est estimé à  65 000 €. 

 

Préférence locale

Lors du conseil municipal de novembre, Christophe Sueur a évoqué la distribution de tracts du regroupement d’artisans mécontents du choix d’une entreprise non locale pour la réfection du toit de la mairie. L’occasion pour le maire de rappeler les lois qui régissent les appels d’offres. Un appel d’offres a bien été lancé et la seule entreprise oléronaise ayant répondu était 300% plus chère que celle finalement retenue. «Entre 16 000 € et 45 000 € le choix semble évident. Les entreprises sont actuellement en difficulté, il sera proposé de faire des petits lots pour permettre aux entreprises locales de soumissionner plus facilement. Chacun des appels d’offres de la commune sera soumis à ce genre d’allotissement spécifique.»

 

La Limonaderie

Le 11 février dernier, le tribunal administratif a rejeté les demandes de l’Association pour la protection du quartier du docteur Delteil, de la SPPIO et de riverains qui demandaient l’annulation de l’arrêté municipal d’ octobre 2012 autorisant la construction d’un ensemble immobilier – La Limonaderie – d’une quarantaine de logements dans le quartier du docteur Delteil. Ce dossier était déjà venu devant les juges en octobre dernier et le tribunal avait décidé de réserver sa décision dans l’attente d’un permis modificatif. Il a été obtenu en décembre dernier. Le tribunal a jugé que ce permis modificatif répondait aux griefs des requérants. Ils craignaient que les bâtiments prévus, dont certains sur deux étages, défigurent ce centre historique de la commune fait de petites maisons basses desservies par des venelles. Ils estimaient aussi que le stationnement n’était pas suffisant tout comme les voies de circulation (JdP n° 119 et 121).

 

Vélodrome

La commune est dans l’attente de la confirmation de la Fédération française de cyclisme pour la validation finale du dernier projet de vélodrome afin d’obtenir l’agrément national avec les contraintes techniques du terrain. Cela entraîne un retard d’un trimestre dans le lancement de la consultation des entreprises. La municipalité attend aussi un rendez-vous avec le ministre des Sports pour solliciter à nouveau l’aide du Centre national pour la pratique du sport. La subvention du Conseil départemental à hauteur de 150 000 € est confirmée.

 

Modification du plan local d’urbanisme

La municipalité souhaite modifier le plan local d’urbanisme notamment pour supprimer, rectifier ou ajouter des emplacements réservés (cimetière, zone de loisirs, parking…), inclure les dispositions du document d’aménagement commercial, modifier les taux de logements sociaux, revoir l’emprise au sol de certains secteurs et supprimer le coefficient d’occupation des sols, permettre la transformation d’une ancienne colonie en village de vacances ou bien encore ouvrir à l’urbanisation des secteurs en zone d’urbanisation future. Il s’agit notamment de la zone de la Laudière (en face de la gendarmerie) d’une superficie de 8 900 m2. Cette ouverture permet de régulariser l’emprise d’un fonds de commerce et de supprimer la scission d’une propriété bâtie avenue de Bonnemie. Le reliquat est mis en emplacement réservé pour l’aménagement du carrefour. Il s’agit également de la Pépinière d’une superficie de 7 300 m2. Cela permettra de poursuivre la densification du centre-ville, à proximité des commerces et des équipements publics. L’ouverture de la zone des Barraudes permettra de relancer les constructions dans le secteur de La Cotinière, à proximité des commerces, du port et de l’école.

 

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
16.15 € Les Aravis vus d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous