Saint-Pierre-d'Oléron - N°99 - Juillet/Août 2009

Port : le public interdit sur le quai ?

Le port attend le renouvellement de son agrément sanitaire, suspendu à divers travaux d’aménagement. L’interdiction du public sur le quai de débarquement est préconisé.

ildo99-12a.jpgLe 30 juin, le port de La Cotinière sera fixé sur son sort. L’Etat doit, en effet, se prononcer sur l’agrément sanitaire de la halle à marée. «Aujourd’hui, explique Patrick Moquay, le maire, nous avons une autorisation, à titre dérogatoire, pour fonctionner jusqu’à la fin du mois de juin.» Les services de la mairie et du port peaufinent donc le dossier d’agrément afin de répondre aux demandes et exigences des services sanitaires. D’ores et déjà des investissements ont été engagés pour répondre à un certain nombre de points.
Il s’agit, notamment, d’aménagements intérieurs pour augmenter les surfaces utilisables dans les chambres froides. «Le principal point noir de la criée est sa capacité de stockage qui est insuffisante et ceci une vingtaine de jours sur l’année, reprend l’élu. Nous avons donc proposé des solutions pour augmenter la capacité d’accueil permettant ainsi de répondre aux situations critiques.» Des travaux d’entretien et le prolongement du tapis roulant ont permis également de répondre à certaines préconisations.
Par contre, le maire avoue buter sur un point qui, à ses yeux, est très important : la présence du public sur le quai de débarquement des poissons. «Les services vétérinaires sont réticents, pour ne pas dire plus, à la présence du public à cet endroit. Nous avons pris des engagements pour protéger au maximum les produits débarqués mais on se refuse à interdire le public. Je considère que cela participe à l’attraction touristique sur le port. Nous nous sommes engagés à matérialiser la zone de débarquement et à installer une signalétique plus importante pour interdire notamment la présence des animaux domestiques.» Pour le maire, il s’agit là d’un vrai dilemme. «La solution existe, interdire purement et simplement l’accès mais je ne peux m’y résoudre. A brève échéance, nous sommes coincés car cela peut nous coûter notre agrément. A long terme, nous pouvons répondre à cette demande puisque des travaux d’aménagement de la halle à marée et de l’ensemble du port sont prévus.» Dans ce projet, le public pourra suivre les opérations du débarquement sans risque sanitaire, mais il n’est pas encore dans sa phase opérationnelle. «Le Conseil général, qui avait repoussé la concession portuaire jusqu’à la fin de 2010, vient de nous la prolonger finalement de quatre années, compte tenu des travaux d’investissements engagés pour l’agrément sanitaire.»
Ce nouveau délai va permettre au conseil portuaire et à la mairie d’affiner le projet d’aménagement du port et de préparer les conditions de la future concession.
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
18.15 € L'île d'Oléron vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous