Ile d'Oléron - N°157 - Mars/Avril 2019

Oléron 21 : la convention est signée

Le Département et la Communauté de communes de l’île d’Oléron ont officiellement signé la convention Oléron 21. Celle-ci octroie 7,7 millions d’euros sur trois ans pour la protection de l’environnement et le développement des transports doux sur le territoire insulaire.

Le programme Oléron 21 est officiellement lancé. Le 28 janvier dernier, le Département de la Charente-Maritime et la Communauté de communes de l’île d’Oléron ont signé la convention Oléron 21 avec à la clé une enveloppe de 7,7 millions d’euros versés sur trois ans au territoire insulaire. Une compensation accordée par le Département après l’abandon du projet de péage du pont de l’île d’Oléron permettant l’instauration d’une écotaxe visant à financer des projets liés à la préservation de l’environnement sur l’île d’Oléron. Le programme Oléron 21 a été élaboré afin de concilier le développement touristique et la protection de la biodiversité et des grandes entités écologiques de l’île. Avec Oléron 21, le Département et la Communauté de communes vont agir ensemble pour la défense des milieux et l’amélioration des conditions de déplacement.

Comité de pilotage 

Dès cette année, et jusqu’en 2021, ce plan prévoit des actions visant à restaurer les milieux fragiles, assurer l’accueil et la sensibilisation du public au patrimoine naturel de l’île, lutter contre l’érosion et développer des alternatives à la voiture individuelle. Un comité de pilotage se réunira au moins deux fois par an. Il est composé des présidents des deux collectivités ou leur représentant, des conseillers départementaux de l’île et de deux représentants du conseil communautaire (lire JdP n° 156). Il a pour rôle de valider la liste annuelle des projets retenus et d’établir les priorités d’intervention. Il a également pour mission d’évaluer les actions réalisées et de modifier, le cas échéant, la répartition prévue des crédits. Les actions seront, pour l’essentiel, conduites sous maîtrise d’ouvrage intercommunale ou départementale à l’exception de celles concernant la protection de la forêt domaniale menées par l’Office national des forêts. La réalisation de certaines opérations pourra également être confiée à des associations locales ou au Conservatoire du littoral. Elles seront toutes signalées par le visuel «Oléron 21».

 
Photo : Dominique Bussereau, président du Conseil départemental de la Charente-Maritime, et Pascal Massicot, président de la Communauté de communes de l’île d’Oléron, lors de la signature de la convention Oléron 21, le 28 janvier dans la salle de l’Arsenal au Château-d’Oléron.
 

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous