Grand-Village - N°115 - Mars/Avril 2012

Maison paysanne : entre passé et modernité

 

Fermée depuis 2009, la Maison paysanne est l’objet de toutes les attentions avec le lancement d’une étude de programmation qui doit définir le projet final de réhabilitation du site.

En 2009, la Maison paysanne fermait ses portes pour permettre le déplacement des collections dans les réserves muséales oléronaises où, depuis, elles sont restaurées. Un programme de restauration qui s’étalera sur plusieurs années. Parallèlement, les élus communautaires et le groupe Les Déjhouqués, à l’origine de la construction de cette maison, ont travaillé sur un projet de réhabilitation du musée qui au fil des années ne trouvait plus son public (JdP n° 101). Le principe d’une maison éco-paysanne a été retenu. Il s’agit de valoriser la ruralité d’hier à aujourd’hui en reprenant les modes de vie traditionnels. A noter que pour élaborer le discours scientifique du futur site réhabilité, la communauté de communes, gestionnaire des lieux, va recruter un chargé d’inventaire qui réalisera un inventaire exhaustif du patrimoine agricole oléronais. Pour parachever la mise en valeur de cette maison historique, un hall d’accueil sera construit dans un style moderne dans le prolongement de l’actuelle bâtisse en pierres. L’objectif étant de se plonger dans le passé avec une mise en scène particulière. Si une partie muséale est bien évidemment prévue avec le retour des collections restaurées, des animations et des expositions sur les métiers d’hier et les savoir-faire seront organisées durant la période estivale. En février, les élus communautaires ont lancé une étude de programmation. Elle doit permettre d’examiner la faisabilité du concept de maison eco-paysanne et accompagner les élus dans leur démarche jusqu’à la phase d’avant-projet sommaire. Cette étude est chiffrée à 30 000 € et pourra être subventionnée, notamment, par le Conseil général et le groupe d’action local du pays Marennes-Oléron. Le cabinet retenu pour cette étude devra définir la muséographie et surtout l’architecture du bâtiment d’accueil. D’ici la fin 2012, un architecte sera retenu pour ce projet. L’objectif étant d’ouvrir de nouveau au public la Maison paysanne en mars 2014. Les élus ont également voté le lancement de la deuxième phase du projet de restauration des collections qui est chiffrée à 30 000€. Là encore des subventions ont été sollicitées.
 

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
6 € N°162
Janvier/Février 2020

Commander
18.15 € L'île d'Oléron vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous