Livres - N°153 - Juillet/Août 2018

Livres - A la découverte de l’architecture balnéaire

Philipe Lafon, historien, revient avec un nouveau livre consacré à l’architecture balnéaire de l’île d’Oléron. Un bel ouvrage richement illustré qui traite de l’émergence de cette architecture avec l’apparition du tourisme dès la fin du XIXe siècle à Saint-Trojan. Le livre est découpé en différentes périodes permettant de découvrir l’évolution de cette architecture si riche. «Longtemps je me suis désintéressé de cette architecture avant de la découvrir et d’apprendre à la connaître. Son origine est liée aux bains de mer, à l’arrivée des premiers touristes. Pour les accueillir il a fallu construire des hôtels et des villas. Nous sommes là dans les années 1820.» A partir de 1890, les architectes vont commencer  à introduire des matériaux et des éléments nouveaux. En l’espace de dix ans, cela va se complexifier, avec des mélanges de matériaux, de matières, de transformation des plans… cela donnera l’éclectisme qui caractérise cette architecture. «Il est assez difficile de définir dans le détail cette architecture balnéaire puisque chaque époque à ses caractéristiques. C’est ce que je décrypte dans ce livre. Elle se construit au plus près possible de la mer et va influencer l’architecture locale qui va lui emprunter des éléments. Ainsi à l’intérieur des terres on découvre des maisons de style balnéaire. Elle est très riche dans ses décors, dans ses aménagements. Elle apporte la couleur, la brique, la céramique. C’est l’architecture du paraître. Le propriétaire tient à montrer qu’il a les moyens de se faire construire une belle maison en bord de mer.»

A force de collecter des photos sur les maisons, l’idée d’en faire un livre a germé en mars l’année dernière. «Je me suis mis au travail et cela a été l’occasion de découvrir une chose que je ne soupçonnais pas : l’influence des maçons italiens arrivés dans l’île dans les années 30. Ils sont venus avec de nouveaux matériaux, de nouvelles pratiques, de nouvelles techniques et de nouveaux décors. Mon travail de recherche m’a aussi permis de mettre à jour la manière dont les Oléronais pendant la période des années 50/60 s’approprient l’architecture de la reconstruction.»

Le livre s’articule par périodes et du sud vers le nord de l’île. «La densité la plus forte est bien sûr à Saint-Trojan qui est la ville pionnière du tourisme dans l’île. Mais j’ai sillonné toute l’île.» Au total le livre décortique l’architecture de près de 90 maisons «mais il y a plus du double en illustration. Je n’ai cité aucune adresse, ainsi si les personnes veulent les découvrir il faut les chercher. Et en les cherchant ils peuvent en découvrir d’autres.»

L’architecture balnéaire de l’île d’Oléron, Philippe Lafon, éditions Patrimoines médias, 180 pages, 35 €


Enquête à Rochefort

Claude, le linguiste, Loti, l’écrivain, Bellot, le navigateur aventurier, Juan, l’anarchiste has been légèrement mythomane, Bégon Jaune, la détermiteuse au francparler et au cœur d’artichaut, Loulou, le représentant, fils de famille déchue... Tous ne se sont pas rencontrés, pour une raison principale : ils n’ont pas vécu au même siècle. Mais ils sont les protagonistes d’une énigme autour d’un meurtre.

Quel point commun les unit ? Rochefort ?

L’auteur livre dans ce premier roman policier un instantané de sa ville dans les années 1990.

Un livre de poche parfait pour les longs après-midis d’été.

Rififi chez Loti, Jean-André Lecru, éditions La Geste, 240 pages, 12,90 €

 

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
6 € N°150
Janvier/Février 2018

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous