Livres - N°174 - Janvier/Février 2022

Livres

Les plus beaux endroits de France

Dans sa collection Beaux livres Patrimoine, Glénat vient de publier deux ouvrages recensant en France d’une part les plus beaux villages et d’autre part les plus beaux sites sauvages. Ces deux livres permettent de voyager, bien installé dans son fauteuil, à la découverte des plus beaux endroits. Bien sûr, la sélection est subjective et on a tous un lieu qu’on aurait choisi mais elle a le mérite de nous faire découvrir des endroits qu’on ne connaissait pas forcément. Parmi les villages, il y a Port-Joinville sur l’île d’Yeu, L’Herbe, village ostréicole du bassin d’Arcachon, une sélection de villages fortifiés dans le Sud-Ouest ou encore de villages tout en couleurs dans le Nord-Est. Les sites sauvages nous emmènent du Cap Blanc-Nez, sur les côtes de la Manche, jusqu’à la Côte d’Argent (littoral landais), en passant par la dune du Pilat ou le marais Poitevin. Dans les terres, on découvrira les anciens volcans d’Auvergne ou encore l’incroyable cathédrale souterraine de l’aven Armand (grotte aux dimensions exceptionnelles découverte en 1897 en Lozère). Ce sont deux beaux livres qui raviront les amoureux des paysages variés et magnifiques de la France.

La France des plus beaux villages, éd. Glénat, 208 pages, 35 €

La France des plus beaux sites sauvages, éd. Glénat, 208 pages, 35 €

 

Vauban illustré

L’originalité de ce très beau livre tient dans le fait que les propos de l’historien Jean-Loup Fontana sur le patrimoine de Vauban sont illustrés par Jean-Benoît Héron, ingénieur et illustrateur, collaborateur régulier pour l’éditeur Glénat avec lequel il a collaboré de nombreuses fois.

Vauban est nommé commissaire général des fortifications par Louis XIV en 1678. Aujourd’hui, douze de ces fortifications sont classées par l’Unesco au titre du patrimoine mondial, toutes présentées ici.

L’ouvrage débute avec la présentation de Villefranche-de-Conflent (Pyrénées-Orientales) qui commande les vallées de la Têt et du Cady avec trois ouvrages distincts et complémentaires : une enceinte urbaine fortifiée, un puissant fort dans les hauteurs et une grotte casematée les mettant en communication grâce à un escalier souterrain. Il y a aussi la citadelle de Saint-Martin-de-Ré, édifiée face à la menace huguenote. À Camaret-sur-Mer (Finistère), l’architecture du fort pour défendre l’accès à la rade de Brest servira de modèle à fort Louvois au sud de l’île d’Oléron, pour défendre les pertuis contre les navires ennemis et protéger l’accès sud à la rade de Rochefort. Sur l’estuaire de la Gironde, ce ne sont pas moins de trois fortifications qui protègent la cité de Bordeaux d’une éventuelle invasion protestante anglaise ou hollandaise : la citadelle de Blaye en rive droite, fort Médoc (Cussac) en rive gauche et fort Paté sur un îlot entre les deux.

Les auteurs expliquent ainsi les techniques de constructions et les stratégies de défense de Vauban en parcourant ses plus belles réalisations sur tout le royaume de France.

Vauban – Homme de l’art, Jean-Loup Fontana et Jean-Benoît Héron, éd. Glénat, 144 pages, 35 €

 

Beautés sous-marines

L’apnéiste Guillaume Néry et le photographe qui le suit depuis 2006 Franck Seguin se sont associés pour une « odyssée onirique aquatique dans divers sites sous-marins emblématiques ». Il en est sorti un livre en 2019, vite épuisé, réédité cette année. Les photos sont sublimes et toutes légendées par l’auteur. On le retrouve au milieu d’un groupe de cachalots à l’île Maurice, dans un gouffre immergé au Mexique, avec les pêcheurs qui plongent en apnée au sud des Philippines, au milieu d’une « cité engloutie » au Japon, sous la glace en Finlande et avec les requins et les baleines en Polynésie. En plus des clichés magnifiques, parfois presque surnaturels, l’auteur explique les coulisses de ses voyages, sa préparation et le contexte. Cet ouvrage à la réalisation soignée est une ode aux richesses sous-marines qui participe à un plaidoyer pour la protection de la planète.

Guillaume Néry – A plein souffle, Guillaume Néry et Franck Seguin, éd. Glénat, 192 pages, 25 €

 

Histoire de la Cotinière

Ce petit livre très intéressant qui traite de l’histoire de la Cotinière est paru il y a un peu plus d’un an. L’œil de l’auteur, touriste venu pour la première fois en 1964, se transforme en historien pour comprendre les mutations et découvrir les secrets que cache le village. À l’aide d’archives, de documents actuels et anciens, il revient sur son histoire vieille de plus de 500 ans, sur ses premiers habitants – de pauvres paysans qui se tournent vers les richesses de la mer et dont le métier va constamment évoluer – ou encore ses constructions anciennes (chapelles, moulin, abris, phares, conserveries, criées) et ses figures (artistes, résistant).

Un petit livre agréable, très bien illustré, pour comprendre l’évolution du village.

Petite histoire de La Cotinière, Christian Kovarik, Éditions des régionalismes, 90 pages, 12,95 €

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
7.90 € L'île d'Aix vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous