Livres - N°147 - Juillet/Août 2017

Livres

Beau livre

Il existe un autre surnom attribué à l’île d’Oléron : la lumineuse. C’est cette lumière si particulière qu’Axel Berthelot, photographe à Oléron, fait ressortir en grand format dans ce beau livre. Du nord au sud, au fil des saisons, le photographe fait partager sa passion pour l’île, appuyé en cela par les textes d’Adeline Paulian-Pavageau, dont nous avions parlé pour sa participation à la réalisation du jeu Oléron Cube (JdP n° 142). Les photos sont très belles, très travaillées dans leur mise en scène, la prise de vue ou la post production. Elles sont aussi très diverses : gros plans, plans larges, prises de vues aériennes… On aborde l’île sous tous les angles et sous tous les thèmes. Les émotions aussi se mêlent : surprise de ce cliché du phare de Chassiron la nuit au milieu des étoiles, mélancolie devant cette jetée et la mer en noir et blanc... Certains clichés, pris avec la technique de la pose longue, apportent une ambiance encore plus surprenante, parfois presque surréaliste, de même que le travail sur la saturation des couleurs sur d’autres photos. Un livre bien réalisé, étonnant et informatif, qu’apprécieront les amoureux d’Oléron la lumineuse.

Oléron, Adeline Paulian-Pavageau et Axel Berthelot, éditions La Geste, 240 pages, 29,90 €

 

Jeux en famille

L’éditeur La Geste a sorti pour l’été des jeux à la thématique locale pour les enfants (et les plus grands). Parce qu’il faut bien les occuper les éventuels jours de pluie ou après les repas…

Il y a un joli jeu des 7 familles dédié à Oléron pour découvrir en s’amusant les lieux emblématiques (écluses à poissons, Chassiron…), les spécialités culinaires (églades…), les activités sportives, les belles plages ou encore ce qui symbolise l’île (roses trémières, mimosa, cabanes…). Le tout est joliment illustré par Luc Turlan.

Il y a aussi un coffret qui regroupe trois jeux : un jeu de cartes, un jeu de petits chevaux et, surtout, un jeu de l’oie où chaque case représente la traversée de l’île d’Oléron pour atteindre le sommet du phare de Chassiron. Là encore, Luc Turlan a agréablement illustré chaque case dont certaines imposent de se soumettre à une action, souvent drôle. Par exemple, celui qui tombe sur la case 7 : «Oh, les jolies cabanes colorées ! Prenez une photo. Les autres joueurs doivent sourire pendant un tour complet. Celui qui oublie recule d’une case.» ! Quand la partie est finie, on peut retourner le plateau de jeu pour se lancer dans une partie, plus classique, de petits chevaux. On regrettera juste la qualité du jeu de 32 cartes contenu dans ce coffret (alors que celles du jeu des 7 familles sont parfaites) : de grand format, très souples et peu glissantes, elles sont compliquées à utiliser pour une partie de belote mais cela suffira certainement à amuser les enfants pour faire une bataille ou des réussites par exemple.

Jeu des 7 familles Oléron, Luc Turlan, éditions La Geste, 6,90 €

Jeu de l’oie de l’île d’Oléron, Luc Turlan, éditions La Geste, 29,90 €

 

Un âne à Chassiron

Pour rester dans les dessins de Luc Turlan, un nouvel album à la réalisation soignée mettant en scène le baudet du Poitou Peluchon et ses amis de la ferme est sorti. L’équipe part sur l’île, et plus précisément près de Chassiron. L’aventure amène les amis à gravir les marches du phare, explorer son environnement et même le fond de l’océan. A la fin du livre, les caractéristiques du phare sont détaillées et une recette du millas charentais est décrite.

L’énigme du phare de Chassiron, Luc Turlan, éditions La Geste, 32 pages, 14 €

 

Les moulins de l’île

On surnomme Oléron l’île aux 120 moulins. Alain Rivat, passionné par le sujet, a pu en identifier 82 dans ce livre très documenté. Certains ont été restaurés, d’autres sont très abîmés ou sont en ruine, d’autres encore ont disparu. Mais l’auteur a essayé de retrouver des documents liés à l’histoire de chacun de ces moulins. On apprend ainsi que le dernier moulin en activité sur l’île était celui de la Croix à Dolus et s’est arrêté il y a 60 ans. Les autres se sont arrêtés il y a une centaine d’années. La trace des premiers moulins sur l’île remonte à 1145. Au xixe siècle, un jour de bon vent, un moulin pouvait écraser 400 kg de grains. Mais avec la création des grandes minoteries industrielles, les petits moulins disparurent progressivement au début du xxe siècle. Il ne reste aujourd’hui que deux moulins avec leur mécanisme d’origine : celui de La Brée et le moulin de la Borderie à Saint-Pierre. Un livre intéressant pour (re)découvrir un pan important de l’histoire et du patrimoine de l’île.

Les moulins d’Oléron, Alain Rivat, éditions Le Croît vif, 128 pages, 22 €

 

Aventures en mer et sur terre

Guillaume de Monfreid revient sur la vie exceptionnelle et romanesque de son grand-père, Henry de Monfreid, qui vécut entre 1879 et 1974, dans ce livre épais de la collection Hommes et océans chez Glénat. Le livre s’ouvre sur la rencontre avec cet homme qu’il connaît mal et qui a près de 80 ans alors que lui n’en a que 8. L’auteur vit alors à la Réunion et son grand-père vient voir son fils. Ils partent ensemble pour rejoindre l’île Maurice dans un petit bateau et le voyage qui devait durer 24 heures dura 8 jours après que l’embarcation se soit perdue et rejoigne Madagascar. Une entrée en matière qui pose le personnage dont la vie est truffée d’anecdotes plus folles ou improbables les unes que les autres. Il les tire d’un long travail de lecture d’archives et de correspondances. Il étudie ainsi la psychologie complexe de ce grand-père dont la filière d’enseignement classique est inadapté à un caractère qui ne rêve que de liberté, de voyages et de grands espaces. Il ne sera donc pas ingénieur mais partira autour du monde vivre selon ses désirs d’aventure. Le texte, qui se lit comme un roman, est parsemé de dessins de Guillaume et une large part du livre est consacrée à une chronologie de la vie d’Henry et des événements historiques.
 
Henry de Monfreid, impossible grand-père, Guillaume de Monfreid, 528 pages, éd. Glénat, 22 €
 
 

Roman policier

Les premières lignes de ce roman policier nous mettent directement dans le vif du sujet : Robert, qui remonte tranquillement le filet de son carrelet, pense y trouver quelque crevettes mais c’est un avant-bras qu’il découvre à la place. Dans un style vif et avec un certain humour, l’auteur nous embarque dans cette enquête policière qui se déroule en Charente-Maritime. C’est un livre à glisser dans son sac avant de partir à la plage.
 
Le Murmure de l’Atlantique, Caro Logan, 312 pages, éd. Le Croît Vif, 19 €

 

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 

Boutique
18.15 € L'île d'Oléron vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous