Dernière minute - N°133 - Mars/Avril 2015

Les zadistes au tribunal administratif

Ce vendredi, à 15h30, le juge des référés du tribunal administratif de Poitiers a étudié le recours déposé par la mairie de Saint-Georges demandant l’expulsion du site de la Maison Heureuse d’une quinzaine de zadistes. Ces derniers, qui militent contre l’implantation des filières conchylicoles dans l’anse de la Malecocnhe, y sont installés depuis samedi 11 avril dernier. Au tribunal administratif, l’avocat du seul prévenu, Hugo Deport, a demandé que soit saisi le tribunal d’instance de Rochefort estimant le tribunal administratif incompétent. Il a aussi réfuté la notion d’urgence, estimant que la mise en danger des personnes n’était pas établie. De son côté, l’avocat de la mairie a insisté sur le fait que le site appartenait bien à la commune et faisait partie du domaine public. De plus, la sécurité des personnes installées sans droit ni titre est, d’après lui, en jeu du fait de l’insalubrité des lieux et de leur dangerosité. Il a aussi insisté sur la possibilité des troubles à l’ordre public que la présence des zadistes pouvait engendrer à la veille de la saison estivale. Leur présence étant, d’après lui, assez mal perçue par les commerçants de Boyardville. Le jugement a été mis en délibéré en début de semaine prochaine. 
Si l’expulsion est demandée, il appartiendra à la préfète de délivrer un arrêté d’expulsion et de donner l’ordre aux gendarmes d’intervenir.
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 

Boutique
16.15 € Les Aravis vus d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous