Saint-Pierre-d'Oléron - N°166 - Septembre/Octobre 2020

Le secteur piéton du port pourrait s’agrandir

À la Cotinière, une partie du port était réservée aux piétons durant l’été. La mairie réfléchit à renouveler l’expérience jugée concluante pour la saison prochaine, sur une zone plus importante.

Point de moteurs de 19 h à 23 h. Entre le 11 juillet et le 30 août, les voitures n’étaient plus autorisées à circuler sur une zone définie du port de la Cotinière, à Saint-Pierre-d’Oléron. Précisément sur le haut de la rue du Port (de la maison du gardien de phare de la SNSM jusqu’au restaurant Le Banchera) et sur une partie du boulevard du Capitaine-Leclerc (de cette même maison jusqu’à la chapelle). Le plan de circulation a été modifié comme chaque été, avec cette année en principale nouveauté la mise en sens unique de la rue du Colombier vers les parkings d’été. À propos de stationnement, le parking du port (150 places) a été rendu gratuit, tout comme celui du marché (60 places). Au niveau de la route des Mourauds où se tient la fête foraine, trois parkings gratuits d’une capacité totale de 400 places ont été installés. 

« Apaisant, moins stressant » 

Toute une organisation mise en place par la municipalité pour espérer un climat plus apaisé. « C’est que du positif ! J’ai de bons retours de mes habitués. Ils apprécient de pouvoir se promener en famille sans être dérangés par les voitures. Il faut que les automobilistes prennent leur mal en patience, en faisant le tour par une autre route ce qui prend deux à trois minutes de plus. À chacun de mettre un peu d’eau dans son vin », estime Sylvie Chastanet, conseillère municipale déléguée aux campings, terrains de loisirs et développement touristique à Saint-Pierre-d’Oléron et par ailleurs présidente de l’Association oléronaise de l’hôtellerie de plein air. 

Pour son initiateur, le maire Christophe Sueur, cette piétonnisation « fonctionne très bien. C’est apaisant, c’est dans l’esprit du moment et c’est une très belle expérience. L’animation de rue déambulante avec les artistes et les fanfares apporte un plus. Les parkings sont bien utilisés, on est plutôt contents. Le stationnement sur le port est un problème depuis deux ans à cause des travaux mais tout le monde fait l’effort et les gens se garent un peu plus loin. Comme toute nouveauté, au début quelques commerçants ont exprimé leur mécontentement. Mais il y en a qui ne sont pas dans le secteur piéton qui m’ont demandé si on pouvait ouvrir un espace piéton devant leurs commerces. Du côté de la deuxième partie de la rue du Port, à l’intersection avec la supérette Vival. On va réfléchir et on va voir sous quelle forme cela peut être possible l’été prochain. »

Si le discours des élus est forcément laudatif, celui des commerçants est plus nuancé. « Ça ne fait pas la grande unanimité. Grosso modo, ceux qui ont des ancrages plutôt historiques, je pense par exemple aux pêcheurs, sont généralement contre et ceux qui viennent du continent et qui sont orientés vers le tourisme sont souvent pour », résume Stephan Rocton, président de l’Union des commerçants et artisans de Saint-Pierre-d’Oléron et président de l’association Oléron Cœurs de villages. « Les commerçants que je vois sont très contents du port piéton, surtout ceux qui sont situés rue du Port. Que ce soit au niveau de la clientèle et même pour nous, c’est très agréable. Il n’y a pas de bruit et c’est moins stressant », rapporte Caroline Jacquot, présidente de l’Union des commerçants et artisans de la Cotinière (UCAC), qui rassemble « entre 25 et 40 adhérents, selon les années ». 

Certains commerces « pénalisés » 

Cependant, cette gérante d’un magasin de vêtements affirme que cela dépend énormément de la nature du commerce : « Je pense que cette piétonnisation a attiré un peu plus de monde cette année. Même si c’est compliqué d’en juger les bénéfices tant cette année est spéciale. En tout cas ça ne freine pas la clientèle. Le frein peut être au niveau des problèmes de stationnement mais pas du port piéton en lui-même. Nous sommes dans des domaines très différents. Le marché de Victorine, qui est un marché aux poissons, je sais que ça les a pénalisés. Il n’est plus possible pour les clients d’aller en voiture jusque devant chez eux pour aller chercher les plateaux de fruits de mer. Ça c’est un point négatif. »

Delphine Dupuy, directrice des Pêcheries de la Cotinière et co-gérante de la conserverie La Lumineuse (poissonnerie, fabrication de conserves et traiteur de la mer), confirme, en ajoutant un bémol sur les horaires : « L’idée du port piéton n’est pas mauvaise mais ce n’est pas du tout les bons horaires. 19h, c’est beaucoup trop tôt, tout comme 23h pour la remise en route de la circulation. Les commerces sont ouverts jusqu’à 20h, la rue est fermée très en haut donc pour venir chercher des plateaux de fruits de mer chez nous ou au marché de Victorine ce n’est pas possible. Moi j’ai perdu entre 5 et 10 % de mon chiffre d’affaires tous les jours, car c’est une heure où on travaille beaucoup. Quand il y aura le parking à la place de la criée en 2022, là ce sera nickel ou alors il faut fermer à la circulation à 20h. »

 

Photo : Au port de la Cotinière, cet été, c’était port du masque obligatoire et secteur piéton de 19h à 23h. 

 
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
16.15 € Les Aravis vus d'en haut

Commander
18.15 € L'île d'Oléron vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous