Château-d'Oléron - N°155 - Novembre/Décembre 2018

Le moulin de la Côte : l’art et la nature…

Avant la fin de l’année, le Conservatoire du littoral présentera à la commune son projet d’aménagement paysager du moulin de la Côte qui pourrait accueillir un musée d’art contemporain.

Depuis des années, le Conservatoire du littoral avait repéré le moulin et la jolie longère ancienne plantés au milieu de trois hectares qui s’ouvrent sur Fort Boyard et l’île d’Aix, près de la réserve de Moëze-Oléron. «Notre fonction est d’abord de préserver les espaces naturels mais il se trouve que le site présentait en plus un intérêt patrimonial», explique Jean-Michel Laloue, chargé de mission au Conservatoire du littoral. 

Le moulin de la Côte est situé dans un des coins de promenade les plus préservés de l’île, au niveau de la Pointe des Doux. Pour accéder au lieu-dit le moulin de la Côte, il faut tourner le dos à la citadelle et longer la côte en direction de Dolus, où l’on peut apercevoir, au bout du boulevard Philippe-Daste, le cylindre du moulin. Le Conservatoire du littoral l’a acheté en 2014 pour la somme de 350 000 euros… «Le site présentait un intérêt pour le conservatoire car il est situé en bord de côte, dans un milieu dunaire, près de la réserve, explique Jean-Michel Laloue. Et puis, bien sûr, nous avons été séduits par le rare vestige d’un moulin.»

Le moulin appartenait à des particuliers qui y avaient fait un aménagement spartiate pour l’été. Michel Parent, le maire du Château-d’Oléron évoque un projet de musée d’art contemporain où l’on pourrait se rendre en vélo par une nouvelle piste cyclable.  

On serait très proche d’un aménagement très léger réalisé au moulin des Loges de Saint-Just-Luzac, qui est situé près de l’estuaire de la Seudre. «Mais nous n’envisageons pas de redonner sa fonction première au moulin comme ce devrait être le cas à La Brée», conclut Jean-Michel Lanoue.

Le conservatoire est en négociation pour l’achat d’un hectare supplémentaire sur le site. Avant la fin de l’année, son équipe présentera à la commune son étude paysagère.

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
16.15 € Les Aravis vus d'en haut

Commander
6 € N°154
Septembre/Octobre 2018

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous