Dernière minute - N°116 - Mai/Juin 2012

Interdiction de la pêche et de la commercialisation de coquillages

Suite à des analyses réalisées par les réseaux de surveillance d’Ifremer, Béatrice Abovillier, le préfet, a décidé, le 11 mai, de plusieurs mesures qui concernent à la fois des coquillages fouisseurs, des coquillages non fouisseurs et différentes zones de pêche. 

Pour la zone du pertuis de Maumusson 

Suite à la détection d’une toxine lipophile de type diarrhéique dans des coquillages non fouisseurs (huîtres), la pêche professionnelle et de loisir de tous les coquillages fouisseurs (couteaux, coques, palourdes, tellines) et non fouisseurs (huîtres et moules) dans la zone du pertuis de Maumusson (zone allant du pont de l’île d’Oléron, au pont de la Seudre, à la pointe de Gatseau) est interdite. Tout comme la commercialisation des coquillages non fouisseurs qui auraient été pêchés sur ces zones depuis le 7 mai 2012. De plus, le retrait et le rappel par les professionnels des coquillages non fouisseurs pêchés sur ces sites de Charente-Maritime depuis le 7 mai et mis sur le marché est obligatoire, enfin il est interdit d'utiliser pour l'immersion des coquillages, et quelles que soient leurs provenances, l'eau de mer provenant de la zone impactée, tant que celle-ci reste fermée. Seules les opérations de lavage des coquillages, sans immersion, sont possibles. L’objectif est d’assurer la protection du consommateur contre des troubles diarrhéiques. Les personnes ayant consommé ces coquillages pêchés depuis le 7 mai et présentant des troubles, doivent consulter un médecin. Ces mesures seront levées après un résultat d’analyse favorable du réseau REPHY d’Ifremer attestant du retour à la normale de la qualité sanitaire du milieu. 

Pour la zone du pertuis d’Antioche 

Suite à la détection d'une contamination bactérienne de type escherichia coli dans des coquillages non fouisseurs (moules), la pêche maritime professionnelle et de loisir, le ramassage, le transfert, l'expédition et la commercialisation des coquillages en provenance de la zone de la baie d’Yves, sauf à ce que ces coquillages soient purifiés dans un établissement de purification sont interdits. Le retrait et le rappel par les professionnels des coquillages pêchés sur ces sites de Charente-Maritime depuis le 10 mai et mis sur le marché sont obligatoire. Ces mesures seront levées au vu de deux résultats successifs des analyses effectuées par le réseau de surveillance microbiologique (REMI) de l'Ifremer démontrant un retour à la normale sur la zone.

Commentaires des internautes
Trouvé - le 23/07/2014 à 14:15
Dommage qu'aucune information ne figure sur les plages comme tous les ans en ce qui concerne lap plage de vetbois. Et quand c'est affiché il s'agit du rexte intégral incompréhensible pour des étrangers et non lisible par la majorité des usagers.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
6 € N°162
Janvier/Février 2020

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous