Dernière minute - N°134 - Mai/Juin 2015

Après l'expulsion des zadistes - les images

Mardi 12 mai, un peu après 6h, une centaine de gendarmes sont intervenus sur le site de la Maison heureuse à Boyardville pour déloger la quinzaine de personnes occupant la ZAD (zone à défendre). 

16 personnes ont été mises en garde à vue notamment pour vol d'énergie. Certains ont été relâchés en fin de soirée. La Maison heureuse devrait être murée dans les prochains jours pour éviter tout nouveau squat.

Ces «zadistes», qui luttent contre l’implantation des filières conchylicoles dans l’anse de la Maleconche, ont investi les lieux le 9 avril dernier. A la suite d’un recours déposé par la mairie de Saint-Georges, propriétaire des lieux, le juge des référés du tribunal administratif de Poitiers avait ordonné leur expulsion, le 21 avril dernier. Depuis, les gendarmes attendaient le feu vert de la préfecture pour intervenir. Les zadistes de la ZAD d’Echillais ont également été explusés.

Juste après l'intervention des forces de l'ordre, voici les images de la Maison heureuse.

 

L'accès au quartier de la Maison heureuse était filtré après l'intervention des gendarmes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un hélicoptère de la gendarmerie est longtemps resté sur zone.

Le hall «d'accueil» avec des articles de presse sur la ZAD et d'autres sur les huîtres triploïdes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les forces de l'ordre sont restées très présentes sur le site afin d'éviter que d'autres zadistes prennent à nouveau possession des lieux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ci-dessous, l'intérieur de la Maison heureuse. Si les murs avaient déjà été taggés auparavant, les zadistes ont apporté leur touche personnelle.

Les gendarmes, avec leurs chiens, recherchaient toute trace de produit stupéfiant.

Certains accès étaient condamnés afin de tenter de ralentir la progression des gendarmes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires des internautes
sarrazin - le 13/05/2015 à 00:00


Tant mieux quelle honte il fallait les virer plus tôt [...commentaire modéré]


Legendre - le 13/05/2015 à 11:17
Bonjour

Mercredi 12 mai, de quelle année?
La rédaction du JdP - le 13/05/2015 à 14:02
Il s'agit du mardi 12 mai, corrigé dans le texte, merci de l'avoir relevé et désolé pour l'erreur.
arbogast nicole - le 13/05/2015 à 18:20
merci pour vos informations

un grand ouf que le site ait été dégagé .
duroueix - le 14/05/2015 à 09:17
Ca veut donner des leçons de vie et ce n'est même pas capable de nettoyer le lieu qu'ils squattent. Que savent-ils faire à part se rouler un joint et protester contre une société à laquelle ils n'apportent rien? De quoi vivent-ils? Ont-ils la science infuse pour protester contre les filières? Que les risquent de pollution des plages soient étudiés par des personnes compétentes oui, mais pas par ces zozos qui n'y connaissent rien et surtout ne connaissent pas ce que le mot travail veut dire.
Laurie - le 15/05/2015 à 22:41
Ce n'est pas parce que ils sont dans une ZAD qu'ils "roulent des joins", si vous regardez et lisez l'article vous apprendrez que ces jeunes courageux, se sont instruits et informés avant de défendre cette cause, qui, rappelons-le est une véritable honte écologique. De plus, je connais quelques-un de ces jeunes (qui ne sont pas des "hippies" = excusez moi d'anticiper vos clichés) , et croyez ils travaillent dur, seulement ils gardent du temps pour défendre leurs idées et protester ! Et ça c'est beau ! C'est beau d'avoir des convictions, et d'agir ! Pas de rester le cul planté sur une chaise à simplement constater.
"Ils n"ont pas la science infuse" = ils l'ont assez pour se lever contre cette connerie de culture conchylicole. Zadistes, vous avez tout mon soutien.
Thierry - le 31/05/2015 à 20:22
Ils travaillent dur ???vous plaisantez j'espere ou bien absence d'intellect chez vous vous interdit de réfléchir et de penser !!!
gader et donner des avis sur des sujets qu'ils en connaissent pas voila leur programme ...inutile !
hugo - le 02/07/2015 à 22:39
c'est facile de critiquer le cul assis sur votre chaise. Je suis zadiste, j'habite oléron en pleins cœur d'une zone ostréicole majeur. J'ai travaillé dans les huîtres et une parti de ma famille travaille toujours dedans. Arrêtez de croire que nous sommes des hippies fumeur de cannabis, avant de venir baver des ânerie, venez juger par vous même pour faire votre propre opinion sur nous et sur le combat que nous menons. Pauvre France, vous êtes pathétiques avec vos jugements près conçus. Les gendarmes après notre départ on saccagés les lieux, déversés nos affaires dans tous le bâtiment. Quand nous avons voulu les récupérer c'est 2 tonnes de déchets qui on était déversé dans mon jardin ( c'est passé dans le journal ). Vive la République bananière et vos œillères permette tout ces méfaits, quand es-que que la population réagira ?
Timmy - le 19/08/2015 à 11:58
Salut à tous, suspension du projet... alors les zadistes des "inutiles fumeurs de joins" ou plutôt des "acteurs de changements qui ne restent pas le cul vissé sur leur chaise en regardant la TV dans les heures où l'on ne travaille pas" ??? (et bonjour le cliché consumériste sociétale...) Bref, levez-vous, allez sur le terrain et surtout, surtout, ne laissez ni les politiciens, ni les forces de l'ordre vous dicter vos conduites, vous avez le choix de vivre ou de participer à leur comédie/tragédie... Et surtout avant de critiquer seulement avec des images aller voir tous les sites "zadistes" et les vidéos sur ZAD, là vous le verrez votre beau système que des gens aussi heureux que les "zadistes" mettent soit disant en danger, eux sont peut-être zadistes mais leurs opposants les plus fervents sont alors "vincistes", et bonjour le conglomérat économique, aux conditions de travail qui laissent vraiment à désirer...
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 

Boutique

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous